18 août 2019

FRAGONARD - L'invention du bonheur

Titre : FRAGONARD L'invention du bonheur
Auteur : Sophie Chauveau
Editions Télémaque - 2011


Lire un tel livre pendant un été de canicule est un pur bonheur comme l'annonce le titre.
Je rassure les futurs lecteurs cette lecture sera aussi un délice au coin du feu pendant un long hiver frileux.

Autant vous le dire tout de suite j'aime beaucoup Sophie Chauveau, l'auteur de ce magnifique livre. Elle a écrit beaucoup de livres dont certains sont très durs, à croire qu'elle a besoin entre deux, d'écrire sur la beauté pour se purifier.
Elle a écrit sur Léonard de Vinci, sur Botticelli, sur Lippi, sur Manet, et d'autres artistes lumineux. Et aussi "La fabrique des pervers" ou "Noces de charbon" qui sont autrement plus personnels et beaucoup plus dramatiques et un "Patience, on va mourir" assez détonnant, je reviendrais sur ceux là aussi.

Ici, elle retrace, à sa façon très personnelle, la vie de Fragonnard.
Comme un roman avec des dialogues improvisés entre ces artistes du XVIIIème siècle qui ont inventé la lumière dans ce siècle des Lumières. Nous vivons au Louvre avec Chardin, Boucher, David, Greuze et bien d'autres, nous partageons la vie de ces artistes comme si nous étions dans un incubateur de start-up de notre 21ème siècle.
L'écriture de Sophie Chauveau est d'une telle fluidité que c'est un autre bonheur de la lire. Avec elle nous sommes dans un cocon de mots, de phrases, d'anecdotes dont nous avons du mal à sortir et à revenir sur la réalité triviale du quotidien.
Il y a tellement d'amour dans ce livre, c'est un pur bonheur.

A LIRE ABSOLUMENT.





11 août 2019

J'ADORE LA MODE.....

Titre complet : "J'ADORE LA MODE C'EST TOUT CE QUE JE DETESTE" Pépiements
Auteur : Loïc Prigent
Editions Grasset et Fasquelle - 2016


4ème de couverture :
"Dans la volière dorée de la mode pépient créateurs, mannequins, attachées de presse, assistants, clientes du monde entier. Ce tout petit monde d'une grande importance rit, raille, persifle, se pâme, se mord. Rien n'est assez excessif dans la frivolité.
Depuis plusieurs saisons, Loïc Prigent récolte leurs mots d'esprit, volontaires ou non. Les voici, frivoles et féroces, ahuris et perfides, perchés et poétiques.
Le livre le plus drôle jamais écrit sur la mode."

Je ne pouvais décrire mieux ce petit bijou d'humour grinçant et en même temps humain, trop humain comme dirait ce cher Friedrich N.
J'ai découvert Loïc Prigent du temps de Canal+ historique où il était documentariste pour la mode. Je crois bien avoir vu tous ses films, toutes ses interviews.
Je vous recommande de voir sa chaine sur YouTube et surtout le teaser de la série enregistrée pour Arte où Catherine Deneuve lis quelques unes des saillies du livre, un pur régal.



LIVRE DE CHEVET
Absolument indispensable....




COMPLETEMENT CRAME

Auteur : GIlles LEGARDINIER
Edition Fleuve Noir, département Poche. 2012



J'ai failli passer à coté de ce livre à cause de sa couverture. Je ne sais pas ce qu'ont les maisons d'édition en ce moment, mais le design des jaquettes me laisse pensive.
Qu'est-ce que c'est ?
Une nouvelle mode ?
Est-ce pour faire "moins culturel" pour ne pas affoler d'éventuel lecteur en nivelant par le bas (quelque fois "très bas") et élargir la clientèle, racoleur quoi ? 
Cet auteur doit beaucoup aimer les chats il y en a sur pratiquement toutes les couvertures de ses romans et quelquefois (souvent) dans de curieux accoutrements pas toujours du plus bel effet...
BREF !
Voilà que je me laisse séduire par le chat et finalement je ne l'ai pas regretté.
Une belle histoire comme on aimerait en lire plus souvent pour passer un bon moment et éclaircir la grisaille des unes d'Internet, des journaux papiers et télévisés que j'évite la plupart du temps.
Une histoire, presque improbable, mais à laquelle on a envi de croire qu'elle puisse arriver dans la vie, dans la vraie vie.
L'histoire d'une famille recomposée avec tous les ingrédients entre personnages hauts en couleur et animaux gentiment déglingués, dans un endroit perdu, où un gentleman à la dérive vient se refaire une santé. 
C'est parfaitement écrit, on ne s'ennuie pas une seconde et c'est mieux qu'une série télé, alors autant ne pas s'en priver. Surtout que pour le même prix on peut le relire avec autant de plaisir quand on a un petit coup de blues. 
Elle est pas belle la vie ?

A LIRE ABSOLUMENT
malgré la couverture

Je reparlerai de Gilles Legardinier (voir sur la droite son site)

31 juillet 2019

Vie et passion d'un gastronome chinois

Titre Original : Meishijia
Auteur : LU Wenfu
Traduit du chinois par Annie Curien et Feng Chen
Editeur Philippe Picquier - Poche 1996


Depuis quelques temps je m'intéresse à la littérature asiatique et voici une belle découverte d'un auteur chinois LU Wenfu (1925-2005).

Dans ce court roman, il est question de gastronomie et de révolution culturelle.
Une façon de voir de l'intérieur le comportement d'un révolutionnaire pur et dur, le narrateur qui veut imposer une rigueur et une morale en nivelant par le bas l'accès à la nourriture pour tous au détriment du goût et des produits. Il va s'acharner à réformer la nature humaine d'un personnage "le capitaliste", un fin gourmet, qui sacrifie tout à la gourmandise.
Dans ce récit il y a une démonstration des bas instincts de l'humanité, la jalousie et l'envie et une forme de bien-pensance . Mais au final c'est la gastronomie qui l'emporte.

ALIRE ET A DEGUSTER IMPERATIVEMENT pour découvrir l'importance de la nourriture et des mets en Chine, une des cuisines les plus raffinées du monde.

Il y a eu plusieurs éditions de ce livre, sur la couverture du mien il y  a un très beau bouquet de carottes.
Ici, il semble que ce soit des homards qui, par les temps qui courent, ont assez mauvaise presse.
Pourvu que ce délicieux crustacé ne devienne pas une injure, ce serait un outrage à la gastronomie.






25 juillet 2019

KAISER KARL et BEAUTIFUL PEOPLE

Kaiser Karl de Raphaëlle Bacqué
Editions Albin Michel - 2019

Beautiful People de Alicia Drake
Titre original : The Beautiful Fall - Lagerfeld, Saint Laurent, and glorious excess in 1970s Paris (2006)
Traduit de l'anglais par Bernard Cohen et Odile Demange
Editions Denoël, 2008



Je ne peux m'empêcher de mettre ces deux livres en parallèle, ils sont tous les deux écrits par des journalistes femmes et parlent des mêmes personnages, en l'occurrence Karl Lagerfeld.

Celui d'Alicia Drake : Beautiful People décrit une époque, celle des années 70/80, et la naissance de deux phénomènes artistiques qui vont révolutionner la mode, Karl Lagerfeld et Yves Saint Laurent. Leur duel/duo est décrit par la parfaite connaissance du milieu, puisque l'auteur a collaboré avec des magazines spécialisés comme Vogue et W Magazine entre autre.
C'est ce livre que je recommande de lire en premier.

Celui de Raphaëlle Bacqué est plutôt un livre d'opportunité suite au décès de Karl Lagerfeld en février 2019.
L'auteur est journaliste au Monde, on dit qu'elle écrit ses articles comme des romans et il semble qu'elle écrit ses romans comme des articles.
Bien sûr dans ce livre l'histoire va jusqu'au terme de la vie exceptionnelle que mena Karl Lagerfeld en gardant jusqu'au bout sa part d'ombre même si quelques "ragots" ou "petits secrets" sont divulgués qui n'ajoutent et ne retirent rien aux multiples talents de cet homme terriblement lucide du monde qui l'entoure.

A LIRE, l'un comme l'autre pour découvrir un monde impitoyable qui fascine tant.
Peut-être la fin d'un époque, probablement.

Je reviendrais sur l'auteur Raphaëlle Bacqué, avec d'autres livres très intéressants et très instructifs.

23 juillet 2019

A GENOUX

Une enquête de l'Inspecteur Bosch, de Michel CONNELLY
Titre original : The Overlook
Traduit de l'anglais (américain) par Robert Pépin
Editions du Seuil, mai 2008. Policier-Points



Pour cette enquête Michael Connelly plonge l'inspecteur Bosch dans un rapport de force avec le FBI dans lequel la lectrice que je suis, a perdu patience.
Finalement l'intrigue est très mince (vraiment très mince mais on ne s'en aperçoit qu'à la fin), alors Michael Connelly n'a pas hésité à nous entrainer vers  de fausses pistes autour des conflits entre les agents du FBI et la police de Los Angeles.
L'action se déroule sur 24 heures et je m'étonne encore de la vitalité de l'inspecteur Bosch qui, passé la cinquantaine, peut se permettre de régler cette affaire dans un climat plus que stressant et paranoïaque.
A lire sur la plage en une ou deux heures, bien à l'ombre, pour avoir l'impression d'avoir vécu intensément sa journée.
A la fin de ma lecture j'étais épuisée.
Et encore une fois ce livre confirme mon opinion sur l'état d'une certaine Amérique, sur l'utilisation des armes en vente libre et de la mauvaise nourriture.

J'aime bien de temps en temps lire un livre de Michael Connelly, j'ai pratiquement toute la série de l'Inspecteur Harry Bosch.



Comme je commence le blog, il me fallait un premier livre, c'est tombé sur celui-ci.